Bilan FSD 06 2016

COMPTE RENDU BILAN FSD 2016 <br>

Réunion du Jeudi 21 Avril 2016

Présent-e-s : Virginie L. (Centre sociale la Russe-La semeuse), Nadine B (ADN/RESF), Henri A Émancipation:Union Pacifiste), Bernadette B (Ensemble 06!), Geneviève (ADM/CCC), Patrick F. (ATTAC06), Henri B (LDH Nice), Naima B (Trait d’Union Vernier), Bernard K (ALPAM), Françoise M (Solidaires), Radija B (AESS, RESF)
Nous tenons tout d’abord à remercier ceux et celles qui ont participé-e-s et fait que ce FSD 2016 ait eu lieu.
Nous remercions aussi les orgas présentes et qui nous ont mis leurs locaux à disposition (La Semeuse, Trait d’Union Vernier, Le théâtre Bellecour, CCC, AdM, Librairie « Mots du Monde »).<br>


1 – BILAN
Les lieux:
Points positifs
Bonne idée d’avoir 4 ou 5 lieux groupés dans un même quartier.
Lieux plutôt adaptés et se prêtaient bien à la manifestation
Le point com (stand) à l’entrée du CCC
Bon accueil et bonne disponibilité de l’équipe de la Semeuse
La possibilité de nourriture sur place (au CCC) fut très appréciée
Des habitant.e.s du quartier ont découvert le coté typique du Court Circuit (restaurant alternatif….)

Points négatifs
Les lieux extérieurs n’ont pas rendu le service attendu.
Il y a eu très peu de passage sur les stands, ni les passant-e-s ni les participant-e-s se sont arrêté-e-s aux stands.
Le fait que la rue n’ait pu être fermée a été un handicap.
Il a manqué un point « accueil » spécifique FSD à la Semeuse
Il faut noter que les associations de quartier ont regretté que nous ayons utilisé leurs locaux sans les avoir impliquées dans l’organisation, ce qui aurait évité bien des malentendus.

La date :
Point négatif
Le samedi de Pâques n’était pas un bon jour pour le forum social. Le choix de cette date à sans doute contribué à diminuer la participation.

Le public :
Points positifs
Taux de fréquentation relativement bien adaptée aux locaux. Même si certains ateliers auraient pu accueillir plus de monde, globalement nous avions la bonne taille pour le public présent.
Participation avec intérêt des usagers de Trait d’Union Vernier et de la Semeuse.
L’atelier co-animé par « Les Ateliers Illustrés », « Mots du Monde » et « Trait d’Union Vernier » a été un très beau succès. Une expo suivi d’un DVD sortiront de cet atelier…Il est aussi prévu la poursuite de l’activité.

Points négatifs
Public peut nombreux.
Nous n’avons pas su ouvrir suffisamment au public malgré la participation de plusieurs structures du quartiers (assos, café, boutiques…).
Comme chaque année au vu des thèmes choisis nous aurions dû être plus nombreux et nombreuses. C’était particulièrement criant en ce qui concerne les pièces de théâtre qui auraient vraiment mérité plus de monde ( trop cher pour le public et mentionné nul part) ! Si le tarif avait été moins élevé les asssos du quartier auraient très probablement pu mobiliser leur public.

Les ateliers :
Points positifs
Les ateliers étaient de bonne tenue. Le niveau des échanges a été très constructif. Les participant-e-s se sont déclaré-e-s plutôt satisfait-e-s.
Il est souhaité que nous ayons traces de ce qui s’est dit/fait dans les différents ateliers
Pour l’atelier « alimentation et environnement », la participation a été modeste mais très variée donc avec de vrais échanges et découvertes.
22 personnes se sont inscrites sur une liste d’échanges activée à l’occasion du  Festival Souffleurs d’avenir à Biot.
La Confédération paysanne avait proposé de continuer le débat dans un atelier qu’elle y animait (pôle Agriculture et Alimentation).

Points négatifs
Certains ont regretté que plusieurs ateliers aient eu lieu en même temps.

La communication :
Points positifs
Aucun
Points négatifs
L’info n’est pas toujours bien passée, particulièrement auprès des gens du quartier.
Notre comm a été très tardive (à 1 semaine près nous aurions sûrement pu intéresser plus de public et d’assos du quartier).
Trait d’Union et la Semeuse ont organisé leur propre comm (affiches personnalisées, tracts….)

Nous sommes toujours resté à l’âge de pierre de la communication électronique…
La participation des adhérent-e-s du FSD :
Points positifs
Il y avait le minimum indispensable.
Points négatifs
Très modeste en nombre. C’est un combat que de mobiliser et motiver des adhérent-e-s.
Nous n’avons pas su donner envie aux adhérent-e-s de participer à ce FSD.

L’organisation :

Points positifs
Il y a une réelle volonté de faire et poursuivre le FSD.

Points négatifs
Notre organisation est toujours peu efficace, manque de coordination, pas assez d’échanges ce qui a entraîné quelques quiproquos ( visite des lieux, prix des spectacles, lieu de vente de livres… ).
Pas assez de travail axé sur l’organisation matérielle et très peu de savoir faire pour donner envie.
Autre chose, comme chaque fois le rangement retombe toujours sur quelques personnes !

Le financier
Les organisations qui ont payé leur contribution 2016 sont :
ATTAC06, LDH, Secours Catholique, ATD – Quart Monde, ALPAM, Émancipation, Solidaires, AFPS06, Monde Diplo, Ensemble!06.
pour un total en recettes de : 360 €.
Les dépenses se sont élevées à 329,42 € auxquelles il faudrait ajouter une partie de l’assurance annuelle s’élevant à 217,21€.
Les choses ne sont toujours pas claires en ce qui concerne les participant-e-s au FSD.
Nous avions pris une décision qui était l’obligation pour tout orga participante de payer une cotisation d’au moins 30 €, ce ne fut pas le cas. Ce manque de clarté nous empêche aussi de communiquer efficacement. Qui participe, quelles sont les orgas qui peuvent figurer sur le site, sur les flyers ?
On peut d’ores et déjà constater que peu d’orgas y ont participé financièrement.

Un mail sera envoyé à cet effet pour rappeler à une participation de 30 €.
2 – Perspectives
On continue….
Propositions :
Privilégier le mois d’octobre, soit octobre 2017, ce qui laissera du temps à l’équipe d’animation d’y réfléchir.
Elle devra travailler à créer les conditions pour que les participant-e-s au forum social puissent œuvrer dans de bonne condition.
Une fois fixé le thème « si nous devons en fixer un », nous devrons uniquement nous atteler aux tâches matérielles.
Organiser le travail collectif autour de 4, 5 personnes qui font le lien (logistique…).
Le FSD06 doit rester humble… mais si l’on annonce un FSD on se doit de lui donner une envergure départementale.
Il est rappelé aussi que ce n’est pas à « cette » équipe de décider. Elle doit contacter les groupe de militant-e-s.
Piste de réflexion sur la comm, la logistique… faire appel à des étudiant-e-s engagé-e-s militant-e-s.
Virginie serait tout à fait d’accord pour apporter ses connaissances et son savoir faire dans la communication.
Il est rappelé aussi que rien n’empêche de proposer toute l’année, dans le cadre du FSD, des actions comme c’est le cas de l’atelier « Éducation émancipatrice » partie du FSD…. Et qui poursuit sa route avec des actions régulières.
Proposition de contacter des collectifs et associations du Haut-Pays afin de permettre d’élargir et d’aborder des mobilisations et préoccupations du milieu rural.
Ne pas s’interdire de demander des subventions, de contacter d’autres orgas telles que les amis du rail, les désobéissants civiques….
Il nous faut être capables d’offrir des lieux, de la logistique pour donner envie à participer, une comm en amont aussi et plus dynamique
Que chacun-e y réfléchissent….
Nous proposons donc dès à présent une réunion par mois.